cabw cabmod

DIATONIQUE : La suite des renversements diatoniques, au sens propre de l’octave

La première partie du sujet diatonique, concerne l’humanisation musicale.

La deuxième partie du sujet harmonique, concerne la nature musicale.

Alliant le tempérament à une échelle harmonique, générant de simultanéité ...

La première lecture nous a guidée, sur les traces des premiers contacts avec la musique.

Avec la justesse harmonique, qui donne aux notes une richesse des sonorités.

Ainsi, qu’avec un premier regard sur les tempéraments, synonymes des diatoniques tempérées.

Cette deuxième lecture va nous aider à comprendre les tempéraments systématiques.

EN EFFET : Le tempérament harmonique réunit un système de notes en série périodique

Une seule note qui vibre, et aussitôt le tempérament harmonique rentre en jeu. Les éléments se suivent en croissance régulière, ils évoluent en multipliant des nombres entiers à sa note. Aussi, pour être plus clair:

Voyez l’image des différentes mesures en parallèle...

0

5

10

15

20

25

30

35

40

1

2

3

4

5

6

Métrique à points

Numérique à chiffres

40

6

Les points orangés

Énumèrent des éléments à la base du zéro, il pourrait s’agir de millimètres.

Soit, le point orangé de valeur zéro, équivaut à la première harmonique fondamentale.

En effet, les tempéraments commencent par la valeur 1, et ils doivent concorder avec les harmoniques naturelles. C’est la logique, pour un bon accord harmonique...

Les points bleutés

Énumèrent les octaves harmoniques, éléments essentiels à l’organisation des harmoniques. Ils culminent par la nature tonique donnée par le double de la note initiale.

Vraiment, l’octave est une constante fondamentale, prouvée par son rang égal à l’harmonique fondamentale, et sa cadence égale à la première évolution des harmoniques naturelles...

Les points commencent à zéro, ils sont comptés jusqu’à 40, ici.

Nombre en millimètre

Les points bleus, sont à l’emplacement de chaque octave.

Numéro d’octave

PUIS : Le tempérament, en général réunit un système de notes en série périodique

PUIS : Le tempérament des quintes réunit un système de notes en série périodique

1

6

1

1

2

2

3

3

4

81

La troisième partie du sujet harmonique, concerne la mesure musicale.

Fondamentalement ; Les harmoniques naturelles sont utiles pour accorder les notes diatoniques.

Oui ! Car, chaque note émet son champ harmonique, et jouées simultanément. Les notes émettent un chevauchement des harmoniques associées...

0

1

6

11

16

21

26

31

36

41

1

2

3

4

5

6

0

61

51

L’échelle harmonique ci-dessus, donne la suite des éléments en séquence. Elle est accompagnée de la série des octaves relatifs à l’harmonique fondamentale (qui a justement la même fréquence que l’octave zéro...).

D’autre part, le tempérament des quintes n’aboutira jamais sur une note d’octave. Tout simplement, car elle est le multiple de cinq, et que l’octave est le multiple de deux. Quantiquement, les quintes successives ne forment pas un cycle refermé par une octave.

En effet, l’octave c’est le repère qui nous donne l’espace nécessaire aux gammes que nous employons. Cette « habitude » d’enrôler l’octave à une notion de cycle, nous force à croire que sans l’octave, la note n’est pas justement à son point initial  (multiple de 2)...

Il est toutefois vrai, que l’octave est bien une tonique harmonique, qu’elle quantifie avec exactitude l’innombrable série des harmoniques. Et que certes, les tempéraments paraissent meilleurs aux harmoniques, avec une note d’octave diatonique.

6

6

7

7

8

8

9

9

1

141

Finalement :

Une quinte peut être juste et ne jamais rencontrer sa première octave, après avoir émit sa première harmonique fondamentale.

La quatrième partie du sujet diatonique, concerne la nature musicale.

La gamme naturelle trouve sa place, dans les notes justement harmoniques...

La cinquième partie du sujet diatonique, concerne la gamme musicale.

modage

Généralisant par une conception allant de l’échelle humaine, à celle des mathématiques...

La fameuse série de quintes est mise à l’épreuve, à côté des harmoniques naturelles ...

L’effet harmonique subtilisé aux harmoniques naturelles, une touche exotique...