cabw cabmod

La première partie du sujet diatonique, concerne l’humanisation musicale.

Généralisant par une conception allant de l’échelle humaine, à celle des mathématiques...

La deuxième partie du sujet diatonique, concerne la mesure musicale.

Généralisant par une conception allant de l’échelle humaine, à celle des mathématiques...

La troisième partie du sujet harmonique, concerne la mesure musicale.

La fameuse série de quintes est mise à l’épreuve, à côté des harmoniques naturelles ...

CONFRONTATION : Le tempérament des quintes sur la piste de l’harmonique fondamentale

Si la ligne harmonique situe le temps à la perfection.

Elle donne l’occasion d’analyser le tempérament des quintes, en juxtaposant ses degrés sur les points harmoniques.

Donc, quelques harmoniques sont devenues, les degrés du tempérament des quintes.

La synthèse de cette confrontation, nous éloigne de l’octave à douze dimensions musicales, par la différence des dimensions musicales au travers des harmoniques. Qui donnent des octaves exclusives à (1, 3, 4, 8, 16, 32,,,) dimensions, donnant aussi toute la splendeur de l’utilité de leurs paramètres, facilitant ainsi l’interprétation du tempérament inclut des quintes.

CONFRONTATION : Quelques tempéraments sur la piste de l’harmonique fondamentale

1

6

1

1

2

2

3

3

4

81

Les tierces ne rencontrent pas une note d’octave, leurs cadence est régulière, en ayant les octaves a la symétrie de son intervalle. Cette régularité lui permet de relancer son inertie...

Les quartes forment un tempérament harmoniquement tonique, avec les unions d’octaves.

Ces octaves sont le double exact de la précédente, unième de l’harmonique fondamentale.

Le tempérament des sixtes a des points d’unions avec les octaves, donnant des toniques. Alors, que la sixte est le double de la tierce, d’un regard mathématique élémentaire.

CONFRONTATION : Toujours, sur la piste de l’harmonique fondamentale

Les octaves sont reconnaissables, parmi les harmoniques aux valeurs unitaires.

Ils forment des couples parfaitement doublés, d’où l’aspect tonifiant du phénomène.

Le tempérament des harmoniques est tonique par son côté multiple de lui-même.

Il assure la continuité de son propre état, en une évolution positive.

Mot de pied de page

Depuis, que les harmoniques ont étés découvertes...

Ainsi, que les octaves tonifiantes sont apparues...

C’est ici, que s’arrête le cours, qui est à suivre page 4  8^)

La quatrième partie du sujet diatonique, concerne la nature musicale.

La gamme naturelle trouve sa place, dans les notes justement harmoniques...

La cinquième partie du sujet diatonique, concerne la gamme musicale.

L’effet harmonique subtilisé aux harmoniques naturelles, une touche exotique...

modage