cabw cabmod

SCHÉMBIATONIQUE : Et la méthode accordéon pour dérouler la modulation diatonique...

L’harmonie tempérée

Une description de l’onde, selon un pas à pas élémentairement basique…

L’harmonie tempérée

L’onde en milieu modal est une couverture aux formes harmoniques…

L’harmonie schématisée

Les degrés modaux en mouvements, la relativité des notes juxtaposées…

L’harmonie schématisée

Le parcours de la ligne modale, et la description de ses étapes…

Les majeures Les octaves Les mineures

La méthode accordéon…

Il est démontré qu’harmoniquement la gamme produit des tonalités juxtaposées, et que connaissant la valeur modale des degrés, nous sommes en mesure de déployer cet effet. Dans l’exemple de la figure ‘2’, qui reprend une à une les valeurs ajoutées. Nous pouvons avec cette méthode représenter clairement l’importance harmonique de chaque modèle modal, ce qui démontre la valeur harmonique des degrés à un niveau tonique de l’ensemble diatonique…

La gamme lorsqu’elle est émise, produit ses notes qui vont s’équilibrer. Aussi, cet ensemble est relatif. Car si la gamme à elle seule développe son équilibre, un tiers ajouté peut alors le transformer. Du fait, que la tonique modale pourrait être relativement tonifiée. La tonification diatonique peut diriger le sens de l’équilibre, tout simplement en mettant en évidence un pouvoir tonique ajouté. Ainsi, la formation représentée changerait.

Réalisation schémbiatonique.

Comment pourrait-on traduire cette anticipation ?

Cette figure simple représente une gamme majeure unique, sa forme schémbiatonique correspond donc à la production harmonique de l’unité originale.

Cette figure compacte représente un ensemble de sept modes majeurs, dont toutes les toniques modales sont en Do (tout comme la tonique du mode majeur initial).

Schéma 1 Schéma 2

La symétrisation diatonique donne un équilibre harmonique.

Un équilibre est formé par l’espace de l’octave, dont le sens de « lecture harmonique » n’est pas figé de gauche à droite. Puis à l’aide de ce contre-sens, on remarque un deuxième degré identique et bidirectionnel.

Ce qui démontre une capacité harmonique importante, qui n’a pas influencée le développement en cours…

La diffusion des modes se différencie par les modèles toniques des degrés, c’est qu’ici nous avons deux cas de développement. Et, qu’à chacun correspond une définition schémbiatonique.

Comme nous le savons, l’harmonie diatonique dépend du nombre modal impliqué. Il est aussi évident, que le cas du « schéma 2 » sera plus complexe que son homologue. Puisqu’il s’agit d’un assemblage de diatoniques transposées.

Je peux vous dire, que le sujet est suffisamment exposé pour démontrer sa logique…

agesch4a agesch4b symblionuage.pdf

L’harmonie simplifiée

L’image harmonique de la note, la diatonie multiple…

modage