Le tempérament
de la seconde.

La seconde juste est une cadence, qui va substituer
la tonique. Car, en terme
absolu, à un moment on va rencontrer l’octave à l’aide de
la septième juste augmentée.

La seconde de part son rang diatonique, crée le sujet. À l’opposé d’un degré ultérieur,
qui pourrait le transposer.
Le tempérament des signes de l’armature, ne se comportent
pas de la même façon...

Si la table ci-dessus,
désigne les degrés
chromatiques.
Celle ci-droite,
est relative aux
armatures !














HISTOGRAMME : La relation du complexe des tempéraments relatifs,...

Le chromatisme des tempéraments varie selon le niveau du nombre d’octave.
Et en particulier, à la première octave les degrés sont inégaux !
La propagation des octaves effectifs aux harmoniques, est régulière. Et, d’autre part.
Les espaces d’octaves ne seraient pas tous touchés par les tempéraments, de la même façon !!!

cabw cabmod

L’armature obtempérée

La signature est composée d’éléments altéractifs particuliers...

L’armature définitive

Image didactique sur les champs de tensions harmoniques...

VIII VII II II II II II II VII VII VII VII VII VII VII III III VI IV IV V

Les arcades formées de degrés absolus !

Sont élémentaires...

En suivant le cours des intervalles réguliers, dans un unique octave. On voit les degrés quantifiés...
 

III

   Est le terme    donné du degré.

 Son tempérament est limité a son dernier pas, il a une démarche inversée à celui des secondes. Ces deux tempéraments se juxtaposent parfaitement.

 

VII II

C

D

E

F

G

A

B

I

II

II

II

II

II

II

VII

VII

VII

VII

VII

VII

I

I


III


III


III

VI


VI


VI


I

I



IV



IV

V



V



I


Les parités internes aux degrés naturels
L’armature altère la note absolument naturelle, par ce fait le tempérament de cette évolution suit la gamme majeure de Do. En complément, au lieu de porter l’armature sur la gamme majeure, et pourquoi pas avec la gamme mélodique.
À ce moment, on a la chronologie des armatures et celle des gammes, qui sont mises en relations. Il y a de quoi quantifier les harmoniques crées !!!

« =II/VII=III/VI=IV/V= »

L’armature répétitive

La table est définissable par la qualité de ses notes musicales...

L’armature itérative

Au-delà des habitudes naturelles, et relatives majeures...

armhar3a armhar3b

L’armature cognitive

Ce qu’elle a de majeur, parmi les relatives « majeures »...

armhar3c armhar2a modarm