cabw cab2000

Intro :                        Beaucoup de documents ont étés perdus, mais bien moins que les biens matériels.

 La culture est bien difficile à voler, n'est ce pas ? Si vous voulez voler, TOUTENchrome,

Ou bien relire, la une automatique, le chromantisme musical

Expertise diatonique                              expert diaton

THÈME d'accueil: Voyons les révélations de la gamme de DO naturelle, que va t'elle nous apprendre ? - Un état diatonique - Une mise à niveau majeur et un degrés modal -

Chronologie chromatique                                                                 chrono chroma

Les sept notes de la gamme de DO, déterminent une diatonique (majeure). Ces notes sont situées sur une échelle de 12 emplacements, qui configurent une relative chromatique matricielle. Allons-y!  pour la partie chromaONE

chromantisme musical

Ce n'est pas par hasard que le romantisme soit devenu chromatique lui aussi,

 après avoir constaté l'effort à mener pour satisfaire les curiosités.

On ne peut présenter par l'image un sens théorique, à ce moment

on oublie complètement les questions à poser...

La connaissance des gammes chromatiques est une règle d'or, et avoir un système structuré de façon évolué est sûrement une réalité. En comparaison, les gammes chromatiques ne sont pas à leur premier essai, alors je n'oublierai pas d'être intéressé. J'approuve la gamme diatonique de DO majeure, elle se distingue en utilisant les seules sept notes existantes, non seulement elle détermine un état majeur. 

La gamme majeure de DO, nous donne un premier état diatonique et cet état majeur répété, avec pour une autre note fondamentale. Par exemple RÉ, la gamme majeure de RÉ, donne un état diatonique majeur et c'est répétable a toutes les notes existantes (altérées aussi).

Un état diatonique n'est pas forcément majeur, c'est l'effet des ½tons que l'on retrouve aisément avec la relative chromatique

Une mise à niveau majeur, est le traitement à faire pour rendre majeur un mode mineur (expl). Très mécanique a la gamme majeure de DO

Un degré modal appartenant a la gamme développée, qui se défini par une suite de notes qualifiées

Découvrez la chronologie chromatique, celle de tous les modes et les majeures relatives aux sept notes de la gamme majeure de DO

tout chrome

Unique représentation de TOUTENchrome.

Théologien de la grosse bulle.

Il a fini par jouer aux billes.

Sa grandissime détaille les petites choses.

Tous ses écrits ont disparus...

La seule trace est ce commun état, soit une suite de notes. Les méthodes différaient les cultures, même en ces temps.

Quand on veut définir un chromantisme musical, une forme ordonnée est nécessaire.

Je remarque, que l'organisation est une netteté, et que la pureté est propice aux bienfaits.

Car le plus important est de pouvoir s'exprimer.

Et sans erreurs, démontrer une excellente coalition.


J'ai inventé ce personnage, c'est un clin d'oeil sur l'ancienne égypte.


C



D



E



F



G



A



B



D



E



F



G



A



B



C



#3



#7








b3



b7



E



F



G



A



B



C



D



#2



#3








#6



#7






b2



b3








b6



b7



F



G



A



B



C



D



E



b4



#4



G



A



B



C



D



E



F



#7



b7



A



B



C



D



E



F



G



#3



#6



#7



b3



b6



b7



B



C



D



E



F



G



A



#2



#3



#5



#6



#7



b2



b3



b5



b6



b7


Les altérations b & #, forment toutes les combinaisons gammales. Ici, il nous donnent deux états dérivés. Ce qui se résume par:

                    en général  l'altération dièse met à niveau le mode, en un état majeur (ici)

                                     l'altération bémol donne l'état modal des notes (ici)

                    l'exception  l'altération bémol met à niveau le mode, en un état majeur (ici)

                                     l'altération dièse donne l'état modal des notes (ici)   

Où est la mise à niveau majeure ?                        nivo maje

classique majeur La majeure classique de DO, est une suite de notes diatoniques, c'est à dire qu'elles sont 7 pour 12 emplacements. Alors elles se disposent ainsi, C, ½ton, D, ½ton, E,      F, ½ton, G, ½ton, A, ½ton, B.      C (chaque note est égale a un ½ton).voir rubrique "chronologie chromatique

formule modale Quand on analyse l'aspect de chaque note d'une même gamme, on obtient une formule modale. Donc, pour être plus clair.On sait par l'emplacement, qu'une note est modulée si, elle diffère de l'emplacement  naturellement majeur ou juste.voir tableau "état diatonique

mode majeur Les modulations apportées par les altérations dièse & bémol, vont mettre en place les notes. Une telle modularité fait le fort musicien,mais sait aussi mettre à la gamme désirée. Dans ce cas on se contente de régler une gamme en mode majeur et juste.voir tableau "état diatonique

chromaONE                                                                                            Chronologie chromatique, présente

Dans cette étude, il y a autant de gammes diatoniques que chromatiques

A cause d'une mise à niveau majeur, d'une gamme chromatique autre que celle de DO.


C



D



E



F



G



A



B



1



2



3



4



5



6



7



E



#F



#G



A



B



#C



#D



1



2



3



4



5



6



7



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



B



1



#1



2



#2



3



4



#4



5



#5



6



#6



7



E



#E



#F



##F



#G



A



#A



B



#B



#C



##C



#D



1



#1



2



#2



3



4



#4



5



#5



6



#6



7


Vous trouverez plus bas, quelques gammes majeures chromatiques. Vous découvrirez aussi la boucle cyclique, d'un développement. Ainsi que, la preuve d'un développement gammal qui ne boucle pas, et par conséquent prouve la véracité suivante: Les gammes chromatiques se développent par deux, dont les ordres d'altérations bémol et dièse. Mais aussi les solutions chromatiques pour les gammes majeures complexes.

chroMAJ

Voici les chromatiques relatives aux gammes majeures de; FA, SOL, LA, SI bémol et DO.


@LO@    


F



#F



G



#G



A



bB



B



C



#C



D



#D



E



G



#G



A



#A



B



C



#C



D



#D



E



#E



#F



A



#A



B



#B



#C



D



#D



E



#E



#F



##F



#G



bB



B



C



#C



D



bE



E



F



#F



G



#G



A



B



#B



#C



##C



#D



E



#E



#F



##F



#G



##G



#A



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



B



1



#1



2



#2



3



4



#4



5



#5



6



#6



7


DÉTAILS... En respectant la formule de développement majeure (les chiffres), on obtient les véritables chromatiques majeures (les lettres).

N'est-ce pas une belle découverte ? Bien, allons-y !

boucle

On comprend mieux dans cette écriture musicale, l'effet de bouclage cyclique des deux chromatiques développées (b&#).


B



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



1



b2



2



b3



3



4



b5



5



b6



6



b7



7



C



bD



D



bE



E



F



bG



G



bA



A



bB



B



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



B



1



#1



2



#2



3



4



#4



5



#5



6



#6



7



bD



D



bE



E



F



bG



G



bA



A



bB



B



C


Quand se développe les gammes chromatiques majeures (b,#) de DO (C), on remarque que la formule du septième degrés (SI (B)) côté dièse,

 est identique a la formule du premier degrés (DO(C)) côté bémol. En ayant bien entendu, commencé par l'ordre des bémols (voir figure),

on constatera cette évidente logique de développement. @lors, allons-y !

preuve

Pour enfin prouver que, qu'on on développe une seule chromatique, le cycle n'est pas bouclé.


      @urémail





B



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



1



b2



2



b3



3



4



b5



5



b6



6



b7



7



C



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



B



1



#1



2



#2



3



4



#4



5



#5



6



#6



7



#C



D



#D



E



F



#F



G



#G



A



#A



B



C



1



b2



2



b3



b4



4



b5



5



b6



6



b7



b1


Ben, là c'est clair, on ne tombe pas juste. Le septième degrés (SI), ne correspond point au premier degrés (DO).

Sa simple présence théorique est en soi, une preuve logique et (en plus) une différence. OK? allons-y !

GAM exception                                 Quelques gammes exceptionnelles, accompagnées de leur méga chromatiques.

Gammes majeures de; #D (Ré dièse)& bF (Fa bémol)& #B (Si dièse), avec dans l'ordre : les chromatiques respectives .Maintenant que vous avez compris, allons-y !


cabw