cabw cabmod

Le tétracorde est supratonique

Si l’histoire était simple, elle serait déjà finie. Mais elle n’en finit pas...

Le tétracorde est supratonique

Voici le moment de découvrir la construction gammique des tétras...

HISTOLYSE : La structure harmonique en milieu gammal, harmonie tétra bien sûr ! ...

L’avancée de l’étude du phénomène tétra, suit la démarche fondamentale organisée dans l’ère « calgam »...

Si les tétras forment le contenu des gammes fondamentales, ils dessinent aussi les mouvements harmoniques au sein d’un système premier. Du point de vue dépend l’analyse à communiquer !
Tout comme, la différence entre l’ordre croissant et l’ordre harmonique des tétras.

Les groupes tétras s’orientent à rassembler les mêmes occurrences d’une façon intégrale. Et, ainsi rapporter, qui va avec qui, et qui va où, ou donner des réponses mécaniques.

J’ai choisi l’ordre « calgam », car il était l’objet de mes recherches quantiques. En effet, le travail développé à été conséquent. D’où aujourd’hui, reviennent les groupes et toute leur éthique. Ce que nous allons commencer à découvrir ensemble.Moi l’écrivain et vous les lecteurs...

Parmi les tétracordes, il y a des éléments originaux. Des éléments clefs, tels le n°1 et le n°14, ils sont tous deux représentatifs des harmoniques en développant une diatonique invariable ou constante.

Le tétra ou cluster tétracordique n°1, est le premier arrivé dans la logique d’un ordre numérique croissant. N’ayant aucun intervalle disponibles pour les harmoniques (diatoniques).

Le tétra n°14, a dans sa constante d’intervalle validé par sa longueur d’unité tonale à valeur 1. Et, représente aussi, la valeur iso-diatonique la plus élevée du système gammique. Car, avec 1 ton et demi, l’élément tétra devient identique à l’espace total de l’octave. Si vous ne le croyez pas, dessinez le donc !

Le cluster « F » de l’unité « µT » est le n°1.

Le cluster « O » de L’unité « µT », le n°14.

En retrouvant les mêmes éléments, aux différents pôles de l’espace de l’octave. On redécouvre l’aspect harmonique relatif gammique. Ainsi, que tous les éléments utiles à la récréation des groupes tétras.
Alors chaque tétra va être conjugué ou relié à d’autre tétras. Cette relation nous révèle la mesure réelle des objets et de leur importance.
Ce qui en fait continue l’observation du monde gammique...

Ci gauche :

Juste à côté, on discerne l’ordre de l’évolution des éléments tétras...

Ainsi, que les tétras d’origine supérieure ou relative au pôle supérieur dans l’espace de l’octave...

Ces éléments appartiennent aux gammes, notamment aux premières figures rencontrées parmi le système gammique...

Le tétracorde est ultracollectif

Les groupes s’assemblent, puis se ressemblent, comme par magie...

Le tétracorde est très sélectif

Les groupes se regroupent, se divisent, la suite est magique...

Le tétracorde est objectif

Les groupes se regroupent, se divisent, SE TRACENT.

Le tétracorde est subjectif

Le côté naturel ressource les formes, selon les sources d’eaux & avals!,,,

La diatonie tétracordique

L’objet tétra au cas par cas, exemple de fonctionnement...

La formule tétracordique

Vision de l’imbrication tétra en un milieu complexe (chimique)...

SystemeT13a.pdf SystemeT12a.pdf SystemeT13.pdf SystemeT13c.pdf SystemeT13d.pdf SystemeT13e.pdf SystemeT13e11.pdf magrat7a magrat7b magrat7c SystemeT13e1.pdf modmag