cabw cabmod

L’ordre clustérien * : Évolution, allant d’un groupe tétra à zéro intervalle. À, un même groupe fermant le développement. Via une logique d’incrémentation évolutive

PRÉHISTOIRE : Les dirigeantes diatoniques, et leurs modulations actives...  

C’est en gammologue, que j’exprime maintenant : « - Les rouages tétras répandent parmi ses éléments, des relations avec le monde obscur du fondamental primitif. »

L’univers gammique heptatonique, engendre des éléments tétras. Parmi lesquels, j’ai recueilli un nombre utile, qui est inférieur à celui des gammes fondamentales...

« - Aussi, à cette version, nous découvrons la capacité diatonique du tétracorde ! »

En fait, le développement diatonique évolue en relation de ses modulations. Il traverse également différentes temps harmoniques...

On continue, selon le résultat des tétras fondamentaux utiles. Un tri est effectué sur ces éléments, dans un ordre clustérien *.

L’attraction diatonique est à l’unité, un facteur d’états égaux. Ce qui veut dire, que la modulation diatonique est harmoniquement liée aux gammes.

La modulation diatonique du tétracorde est partielle, elle n’affecte qu’une partie des harmoniques issues des gammes. Donc, à ces initiales harmoniques correspondent diverses modulations. Celles qui font partie des utilitaires. Et, celles que nous donnent les modulations diatoniques...

Ici, les initiales harmoniques délivrées, forment un contexte propice à l’unité diatonique.

Un élément tétra, représente un complexe harmonique remarquable. Il traduit un événement capital, celui des initiales...

Le tétracorde est logique

Il est aussi la clef des rouages, par ses modulations diatoniques...

Le tétracorde est le premier

Le premier élément simple, du complexe diatonique liant des initiales harmoniques...

Le tétracorde est directionnel

Si les traces vont vers les interdiatonies, les valeurs sont toujours numériques...

SystemeT9.pdf

Le tétracorde continue

Le nombre de fois, qu’il faut pour découvrir son infinie propriété...

SystemeT9a.pdf modmag